Environnement Patrimoine Naturel : commune de Vay

En Pays de Nozay,  région située  au nord de la Loire-Atlantique découvrez le Patrimoine naturel et l'Environnement de la commune de Vay. 


Un conseil : Cliquer sur les pages suivantes et les consulter en mode Plein-écran

N'hésitez-pas à revenir à l'index!




Etang de Clégreuc

Espace Naturel Sensible acquis en 1994 par le Conseil général, ce site, qui s’étend sur 102 ha, est composé de divers milieux naturels : étang, ceinture aquatique et marécageuse, prairies humides, zones boisées humides et inondables. (14)

Il possède un intérêt floristique avec une végétation riche et diversifiée comprenant plusieurs espèces végétales d'intérêt patrimonial. (15)

C’est également un site d'intérêt départemental pour l'avifaune aquatique au cours de l'hiver et lors des transits migratoires. Il permet la nidification de divers oiseaux typiques des zones humides . (15)

On peut y apercevoir plus de 150 espèces d’oiseaux, soit la quasi-totalité des espèces de Loire-Atlantique, dont certaines, rarement observables, comme le Butor étoilé ! (11)

Nichent ici divers oiseaux typiques des zones humides. (Héron cendré , Busard des roseaux, Râle d’eau, Martin-pêcheur, Grèbe huppé, Grèbe castagneux, fauvettes paludicoles, Bruant des roseaux...). (15) (13)

Les Ardéidés (hérons) sont sans-doute la famille la plus remarquablement représentée sur le site : le héron cendré s’y reproduit tous les ans, l’Aigrette garzette y est commune alors que le très rare Butor étoilé est observé tous les hivers. (12)


Ancien Moulin à eau de Clégreuc

À l’origine, l’étang a été créé pour alimenter en eau le moulin en utilisant l'énergie hydraulique. Une roue à augets située à l'extérieur et aujourd’hui disparue permettait d'actionner le mécanisme de meules situé à l'intérieur.

L'étang constituait une réserve piscicole (des traces d'anciennes pêcheries subsistent au pied de la digue, à proximité du moulin). Il fournissait également le roseau et servait d’abreuvoir. (21)

Moulin à eau avec roue à augets, il a été érigé par le seigneur de la Cineraye, puis amélioré en 1737 par Gilles Charles.

Le moulin servait à moudre les céréales : le sarrasin et le blé noir, et le gabourrage : aliment pour le bétail.

Les agriculteurs amenaient au moulin une partie de leur récolte de blé pour l’échanger contre de la farine qui, à une certaine époque leur servait à faire du pain.

Plus tard la farine était amenée chez le boulanger qui donnait des bons de pain aux agriculteurs au fur et à mesure de leurs besoins. Il fut habité jusqu’en 1967. (22)


Ancienne Voie romaine

La voie romaine sur la commune de Vay est assez facile à identifier sur une carte IGN, en effet après le bourg du Gâvre en remontant vers le Nord elle sert de limite entre les communes du Gâvre et de Vay jusqu'à la route de Vay à Plessé. (4)

D'ailleurs si on consulte le cadastre du Gâvre de 1835, la route actuelle porte le nom d'Ancienne Route ou de Grande Route de Nantes à Rennes entre la Chaussée et le Bas-Luc.. Avant d'arriver au ruisseau de Clégreuc, Bizeul indique que la voie sur 300m "a 24 mètres de largeur entre ses deux contre-fossés ou berges, qui en ont eux-mêmes 3 sur 1 d'élévation". (4)

Après la route de Vay à Plessé, en passant tout près de La Gabie, elle rejoint la lisière de la forêt du Gâvre et la suit, celle-ci est alors de nouveau limite communale. (4)

Puis dans un petit décrochement, la voie file tout droit à 40m du bord de la forêt et rejoint directement la Croix des Quatre Contrées . Il est probable ici qu'un ancien milliaire ou leugaire a permis de définir la séparation des quatre paroisses, actuellement occupée par la croix des quatre contrées. (4)


Point culminant

Le relief de la commune de Vay est constitué par le plateau, légèrement ondulé s’étendant entre la forêt du Gâvre et la vallée du Don au nord et se prolongeant à l’est par la dorsale d’Abbaretz. A l’Est de la commune se situent les hauteurs du Plateau avec une altitude maximale de 97 m et à l’Ouest et au Sud-Ouest ses retombées avec une altitude minimale de 21 m à l’extrémité sud de la commune. (16)

On observe deux principaux systèmes hydrographiques sur le commune de Vay, avec :

La partie Nord du territoire drainée par les ruisseaux de Pibordel et de Clégreuc. Ils débouchent tous deux à l’Ouest dans l’étang de Clégreuc occupant une dépression au Nord-Ouest de la commune.

Le ruisseau de l’Etiennais qui draine la partie sud de la commune jusqu’à l’extrémité sud du territoire puis il rejoint le ruisseau du Perche, affluent de l’Isac et du Canal de Nantes à Brest. (16)

A l’Est de la commune le ruisseau du Pirudel prend sa source sur le territoire communal, mais poursuit son cours sur la commune de la Grigonnais. (16)


Un conseil : Cliquer sur les pages suivantes et les consulter en mode Plein-écran

N'hésitez-pas à revenir à l'index!