Environnement et Patrimoine Naturel : La Grigonnais

Circuits de Nature : Patrimoine et Environnement accessibles entre Isac et Don, région de Nozay.

En Pays de Nozay, région située au nord de la Loire-Atlantique découvrez le Patrimoine naturel et l'Environnement de la commune de La Grigonnais  grâce à une balade photographique de découverte des richesses de Nature et de Patrimoine à différents moments de l'année sur les circuits de randonnée pédestre de la commune .

Une autre rubrique de découverte du Patrimoine de 7 communes du Pays de Nozay sur :  http://www.tresorsdupaysdechateaubriant.fr/283976381


Un conseil : Cliquer sur les pages suivantes et les consulter en mode Plein-écran

N'hésitez-pas à revenir à l'index!


Ruisseaux (Grigonnais)

On distingue deux bassins versants :

- Celui du ruisseau de Pirudel pour la majorité du territoire,

- Celui de la Blandinais en limite est du territoire.

Pratiquement la totalité du territoire communal est drainé par le ruisseau de Pirudel devenant le ruisseau du Cep affluent rive gauche du ruisseau du Perche qui se jette dans l’Isac en amont de la commune de Blain.

La partie Est du territoire est drainé par le ruisseau de la Blandinais qui matérialise la limite communale avec la commune de Puceul.


Étang communal

L’étang communal de la Grigonnais a été réalisé à la suite du remembrement de 1982. Les engins de terrassement ont été utilisé pour creuser l’étang à l’emplacement de prés bas alimentés par des sources en contrebas des Buttes du Souchais et d’un ruisseau non classé. Avec une profondeur de 2 mètres au plus bas, celui-ci s’étend sur une superficie de 1Ha 36. En dehors des truites alevinées lors du concours de pêche, le premier dimanche de Mai, on y trouve de la carpe, du brochet, de la tanche et du gardon.

La carpe amour blanc s’avère particulièrement efficace pour le faucardage des herbes aquatiques envahissantes.


Zones humides à Fritillaires

La Fritillaire, parfois appelée "Gogane" ou "Œuf de pintade" est une tulipe sauvage typique des zones humides dont elle indique le caractère permanent (non semée ou retournée).

De floraison très précoce (mars et avril) et particulièrement éclatante, avec ses clochettes violines, elle se révèle être un très bon indicateur de la valeur floristique potentielle d'une prairie.

Elle se développe aussi très souvent dans des prairies qui ont un intérêt pour une espèce de faune rare ou menacée, comme le Râle des genêts ou le Tarier des prés. Ces espèces sont un enjeu majeur pour la région Pays de la Loire .

Le nom donné à cette fleur est descriptif puisque « Fritillaria » vient de « Fritillus », soit « cornet pour jeter les dés » en latin, et que « meleagris » signifie « pintade », les pétales tachetés de la Fritillaire rappelant le plumage de l’oiseau.

La floraison de la Fritillaire est précoce. Sous nos latitudes elle débute en moyenne mi-mars et dure environ un mois. Des variations peuvent cependant être observées selon la localisation et le caractère humide des stations.


Zones Humides à Lathrées

La Lathrée clandestine est une plante qui pousse de préférence dans les lieux humides, bords de ruisseaux, etc., où elle parasite divers arbres (peupliers, saules, aulnes, chênes ou noisetiers) aux dépens desquels elle se nourrit. Elle n'a ni feuilles ni chlorophylle, et puise sa nourriture dans les racines de ses hôtes grâce à des suçoirs.

L'absence totale de vert indique la nature parasite de l'espèce qui, dépourvue de chlorophylle, se fixe sur les racines de l'hôte pour prélever les nutriments nécessaires à sa croissance. Étant donné qu'elle fleurit et fructifie durant la montée de la sève au printemps, les hôtes ne souffrent que très peu de ce parasitisme.



Un conseil : Cliquer sur les pages suivantes et les consulter en mode Plein-écran

N'hésitez-pas à revenir à l'index!