Association Sauvegarde Tour Saint-Clair Derval

Le site du Château de Derval présenté par l'Association de Sauvegarde de la Tour St Clair
Le Site du Château de Derval découvert par un drone ...

Ancien Château de Derval : Présentation de l'association de sauvegarde de la Tour Saint Clair.

 

Malo Lemée, archéologue, présente le travail de son équipe, dans cette première partie de recherches archéologiques sur le site de la Tour Saint-Clair.

 

https://vimeo.com/205054364

 

Derval au Moyen-age : 

Diaporama réalisé par Marion Leconte enseignante d’Education Socioculturelle Lycée Saint-Clair de Derval (Loire-Atlantique) septembre 2019

http://cdn1_3.reseaudesvilles.fr/cities/319/documents/4zvjopfketgrzr.pdf

 

 

Ouest-France 18 02 2017

Malo Lemée fait parler les pierres de Saint-Clair

Dernier vestige des guerres de Religion, la Tour Saint-Clair va faire l'objet de fouilles approfondies entamées par un étudiant en archéologie médiévale.

L'initiative Malo Lemée, un jeune étudiant en Master 2 d'archéologie médiévale à l'université de Rennes, consacre actuellement deux semaines à la Tour Saint-Clair.

Après les séances de débroussaillage pilotées cet hiver, par l'Association de sauvegarde de la tour, avec le soutien des services techniques de la commune, le site dégagé permet de voir plus clair.

Aucune documentation écrite

Accompagné de collègues étudiants, comme lui, en études d'archéologie, Malo et son équipe réalisent un relevé microtopographique des lieux.

Le but est d'arriver à dissocier les nombreux monticules au sol, entre les tas de pierres entassés en carrière, et les restes des fondations du château. Le tout recouvert de terre et de végétation.

 

L'ancienne forteresse des Marches de Bretagne a été victime des aléas de l'histoire.

Assiégée au temps des guerres de Religion, elle a été condamnée à la démolition par l'Édit de Nantes (1598).

Elle servira ensuite de carrière pour construire maisons et routes.

Par miracle, une des tours, vraisemblablement l'ancien donjon, continue à défier le temps.

« Le site historique n'a jamais fait l'objet de fouilles, c'est une chance.

D'autant que les techniques archéologiques ont beaucoup évolué ces vingt à trente dernières années.

Il représente vraiment un potentiel intéressant, souligne le jeune étudiant passionné.

On part de rien. Tout est à faire puisqu'on ne peut s'appuyer sur aucune documentation écrite. »

 

Il n'existe en effet aucun plan précis du château, hormis celui réalisé à partir d'une enluminure datée du milieu XVe. « On ne peut pas vraiment s'y fier, d'autant qu'on part d'une oeuvre artistique.

Les relevés vont nous permettre d'obtenir un plan du château et arriver à le replacer dans son environnement. Toutes les données recueillies sur place, vont être finement analysées pour être le plus précis possible selon des critères reconnus en archéologie. On va faire parler les pierres...! »

Mardi 21 février, Malo Lemée, présentera son mémoire et l'avancée de ses recherches archéologiques sur le site de la Tour Saint-Clair, à 20 h, salle 1A Bon Accueil, place Bon-Accueil. Gratuit.

Contact. Tél. 06 22 68 52 27.