Patrimoine Architecture Secteur Gâtine-Tardivière Nozay

Balades Photographiques dans Nozay Secteur 3 Gâtine Tardivière

La croix de la Grustière, située au carrefour des routes de la Tardivière et de la Ville-Ville est une croix pattée en schiste surmontant un socle doté d’une petite niche.

La maison du Pays de Nozay, comme ici à la Terdivière, prend place dans un ensemble architectural : la longère.

De forme arrondie, dépassant de la boulangerie attenante, ce four de la Tardivière est le symbole de la vie rurale d’autrefois. Pour savoir si la température de cuisson était atteinte, on introduisait une feuille de papier journal dans le four et si celle-ci s’enflammait la température était assez élevée pour enfourner.

De forme arrondie, dépassant de la boulangerie attenante, ce four de la Tardivière est le symbole de la vie rurale d’autrefois. Pour savoir si la température de cuisson était atteinte, on introduisait une feuille de papier journal dans le four et si celle-ci s’enflammait la température était assez élevée pour enfourner.

Prolongeant la boulangerie attenante au four à pain, cette remise utilise pour ses murs des palis d’un mètre cinquante fichés en terre et joints par de la chaux et du sable.

Les murs sont élevés en schiste avec des pierres plus ou moins longue de couleur gris-bleu.

La croix de la Houizière, en fonte peinte, surmonte un socle en schiste et grès, avec creusées dans la pierre trois niches en souvenir des enfants du sculpteur morts par maladie.

La croix de la Houizière, en fonte peinte, surmonte un socle en schiste et grès, avec creusées dans la pierre trois niches en souvenir des enfants du sculpteur morts par maladie.

Le hameau de la Gatine date du XVIII-XIXème siècle. Haute Gâtine est bâti sur la hauteur, Basse-Gâtine dans la dépression où coule le ruisseau de Mérel.

Ces édifices ont en communs un mode de construction qui utilise parfois le pan de bois comme ici à Gâtine ou pour de petites remises montées avec des parements en palis ou en moellons de grès, schiste, granit ou quartz.

Ce beau village, bien restauré, avec ses maisons de Granit, qui affleure sur place, est largement fleuri.

Ce beau village, bien restauré, avec ses maisons de Granit, qui affleure sur place, est largement fleuri. Longtemps couvert de landes, ce secteur alterne grands espaces et petits bois, sources et chemins de faîtage.

Les gâtines sont des régions formés de terrains pauvres ou peu fertiles, peu mis en valeur sur le plan agricole.

Ce beau village, bien restauré, avec ses maisons de Granit, qui affleure sur place, est largement fleuri.

Ce beau village, bien restauré, avec ses maisons de Granit, qui affleure sur place, est largement fleuri.

De tous les bâtiments agricoles, ceux que l'on dénomme encore aujourd'hui sous le nom de "grange" incarnent en quelque sorte la mémoire des fermes d'autrefois par leur ancienneté.

La croix de Launay, bordant l’ancien chemin de Guémené est une croix pattée au christ naïf dont le fut est orné d’une sculpture en forme de cœur. Dans le socle une petite niche est aménagée pour accueillir une statuette de la vierge.

La croix de Launay, bordant l’ancien chemin de Guémené est une croix pattée au christ naïf dont le fut est orné d’une sculpture en forme de cœur. Dans le socle une petite niche est aménagée pour accueillir une statuette de la vierge.

La croix de Launay, bordant l’ancien chemin de Guémené est une croix pattée au christ naïf dont le fut est orné d’une sculpture en forme de cœur. Dans le socle une petite niche est aménagée pour accueillir une statuette de la vierge.

Avant la dernière guerre le four, comme ici à Launay, était encore le lieu essentiel d’animation d’un hameau. On venait y faire cuire, non seulement son pain, mais aussi la charcuterie, les gâteaux, les rôtis.

La croix du Troisy, datée de 1942, est une croix latine en schiste dont les croisillons et le fut sont ornés de belles moulures.

La croix du Troisy, datée de 1942, est une croix latine en schiste dont les croisillons et le fut sont ornés de belles moulures. Le socle, constitué par l’assemblage de quatre plaque de schiste, forme un cube d’un mètre de côté.

Cliquer sur une des pages qui suivent et consulter en mode Plein-écran.

N'hésitez-pas à revenir à l'index!


Cette Balade cycliste en boucle du 18 avril 2019 du secteur Gâtine-Tardivière a emprunté successivement La Hamonnerie, La Ville-Ville, La Tardivière, La Houizière, Gâtine, Launay, La Brianderie, Le Petit-Tertre, La Grustière, La Ville-Ville et la Hamonnerie.


Dans chacune de ces balades photographiques au sein de la commune de Nozay, le Patrimoine architectural (Maisons, fermes, Châteaux,Chapelles, Manoirs, Granges) se dévoile, mais nous portons également l'attention sur le Patrimoine de Pays (autrefois appelé Petit Patrimoine), plus discret mais tout assi digne d'intérêt (Croix de chemin, Fours à pain, Puits, Soues à cochons, remises, hangars, Palis, Ponts en pierre) et sur tout autre Patrimoine (Moulins à vent, Moulins à eau, Carrières, Monuments funéraires, Mégalithes, Patrimoine environnemental, Arbre remarquable, Plantes spécifiques d'un milieu, ...)


Sous le terme d’habitat traditionnel, on regroupe les maisons anciennes, les granges et remises, les manoirs voire les châteaux ruraux. L’habitat traditionnel du pays de Nozay a un caractère rural affirmé. Si chaque maison est différente , chacune ressemble un peu à sa voisine car l’habitat rural répond à des typologies bien précises qui se retrouve dans toute la Bretagne. L’habitat rural est toujours modeste . Sa cellule de base était composé d’une seule pièce en rez-de-chaussée. La façade était rythmée par trois éléments : la porte, la fenêtre, la gerbiére (ou lucarne lorsqu’elle fait saillie sur le toit).

La maison du pays de Nozay prend place dans un ensemble architectural continu : la longère, avec une pièce à feu surmontée d’un grenier accessible le plus souvent par une gerbière ou un chien assis.

Les arbres situés en bordure de la Hamonerie, de la route de la Ville-Ville ou situés à la Tardivière n’ont pas l’exotisme des séquoias de Nozay dont une dizaine de specimens avaient été plantés dans les parcs des propriétés. Il en reste actuellement sept exemplaires à Nozay.

La croix de la Grustière, située au carrefour des routes de la Tardivière et de la Ville-Ville est une croix pattée en schiste surmontant un socle doté d’une petite niche. La croix de la Houizière, en fonte peinte, surmonte un socle en schiste et grès, avec creusées dans la pierre trois niches en souvenir des enfants du sculpteur morts par maladie.

La maison du Pays de Nozay, comme ici à la Terdivière, prend place dans un ensemble architectural : la longère. Souvent un appenti, à l’arrière, sert de cellier tout en offrant une isolation  supplémentaire par rapport au nord. Les murs sont élevés en schiste avec des pierres plus ou moins longue de couleur gris-bleu. Prolongeant la boulangerie attenante au four à pain, cette remise utilise pour ses murs des palis d’un mètre cinquante fichés en terre et joints par de la chaux et du sable.

De forme arrondie, dépassant de la boulangerie attenante, ce four de la Tardivière est le symbole de la vie rurale d’autrefois. Pour savoir si la température de cuisson était atteinte, on introduisait une feuille de papier journal dans le four et si celle-ci s’enflammait la température était assez élevée pour enfourner.

Le hameau de la Gatine date du XVIII-XIXème siècle. Haute Gâtine est bâti sur la hauteur, Basse-Gâtine dans la dépression où coule le ruisseau de Mérel. Sur les hauteurs du Plateau de Vay-Nozay où culminent les hauts du Creuset à 97 m d’altitude, se situait l’ancienne frairie de Gâtine.

Ce beau village, bien restauré, avec ses maisons de Granit, qui affleure sur place, est largement fleuri. Longtemps couvert de landes, ce secteur alterne grands espaces et petits bois, sources et chemins de faîtage. Les gâtines sont des régions formés de terrains pauvres ou peu fertiles, peu mis en valeur sur le plan agricole.

De tous les bâtiments agricoles, ceux que l'on dénomme encore aujourd'hui sous le nom de "grange" incarnent en quelque sorte la mémoire des fermes d'autrefois par leur ancienneté. Il ne fait guère de doute qu'ils aient aussi servi de remise pour le matériel agricole peu encombrant avant la fin du XIXe siècle. Ces édifices ont en communs un mode de construction qui utilise parfois le pan de bois comme ici à Gâtine ou pour de petites remises montées avec des parements en palis  ou en moellons de grès, schiste, granit ou quartz.

Avant la dernière guerre le four, comme ici à Launay, était encore le lieu essentiel d’animation d’un hameau. On venait y faire cuire, non seulement son pain, mais aussi la charcuterie, les gâteaux, les rôtis. La croix de Launay, bordant l’ancien chemin de Guémené est une croix pattée au christ naïf dont le fut est orné d’une sculpture en forme de cœur. Dans le socle une petite niche est aménagée pour accueillir une statuette de la vierge.

La croix du Troisy, datée de 1942, est une croix latine en schiste dont les croisillons et le fut sont ornés de belles moulures. Le socle, constitué par l’assemblage de quatre plaque de schiste, forme un cube d’un mètre de côté.

Certains arbres de la Pinsonnais comme ces thuyas du Japon appartiennent aux collections d’arbres exotiques plantés au XIXe dans les parcs des grandes propriétés de Nozay. Ils accompagnent cette cépée de charme classée arbre remarquable de Loire-Atlantique, non loin de la chapelle XIXe du Château de la Pinsonnais.

Sur Nozay, la collection d’arbres remarquables recensée par André Guéry, horticulteur chevronné et membre de l’association ARBRES comprend des arbres reconnus remarquables en Loire-Atlantique comme le charme de la Pinsonnais (Photo de droite) ou le Thuya géant de l’Hôpital de Nozay. D’autres arbres de la collection figurent comme les thuyas du Parc de la Pinsonnais (ici accompagnés d’autres arbres singuliers du Parc de la Pinsonnais) ou le Calo-cèdre du parc de la Motte.

Edifice de tuffeau, d’inspiration néo-gothique, notamment dans le traitement des lucarnes, le Château de la Pinsonnais est flanqué d’une échauguette sur la façade Est. Il remplace un ancien manoir dont il conserve certaines parties.